cake design

Le gâteau robe: quelques explications…

Bonjour,

Quelques explications quant au gâteau en forme de robe que je vous montrais il y a quelques jours.

Gâteau robe

Le moule

J’ai utilisé un moule spécial, un kit de chez Wilton. Loin d’être indispensable, il présente, je pense, les avantages suivants:
– le bas de la robe est proportionnel au buste de la poupée vendue avec le moule, ce qui évite un éventuel travail de découpe et donc permet de gagner du temps, tout en ayant un résultat harmonieux.
– le moule est vendu avec une tige de convection: vissée au milieu du moule, elle permet de conduire la chaleur du four jusqu’au centre du gâteau. Effectivement, sur des gâteau de cette forme (larges et hauts), l’extérieur et le haut du gâteau cuisent naturellement plus vite que l’intérieur, la tige de convection permet de pallier ce défaut.
– le moule est réutilisable pour autre chose: d’autres robes, mais aussi un corps d’ours en peluche, de poupée de chiffon, d’autres modèles de robes et sûrement pour des designs auxquels je n’ai pas pensé.

C’est celui ci:

Moule poupée

Le grand inconvénient du kit, surmontable, certes, c’est que la poupée wilton est quand même bien moche,lol, et le tatouage « Wilton, Made In china », entre les deux omoplates, ce n’est pas très élégant, avec une robe de soirée…Non mais oh !

Sans moule ? Je vous recommanderais d’utiliser un moule de type saladier pyrex pour faire cuire le gâteau. Puis, une fois cuit, il suffit de le creuser et d’y glisser une poupée à bon prix soit amputée des deux jambes, soit dont les jambes sont envelopées dans du cellophe (c’est quand même plus sympa pour la poupée !). N’hésitez pas à tailler avant de décorer si le résultat n’est pas harmonieux. Combien de gâteau poupée croise t’on avec des robes dont les cerceaux sont soit à hauteur de la taille, soit un postérieur trop généreux (tel celui d’une des méchantes soeur de Cendrillon), ou pire encore: les volants de la robe démarrent au milieu du tibia? Ok, c’est un certain style.

La recette

Simple…Ni une, ni deux, allez hop hop hop, madeira cake ! Recette pour adaptée pour 20 à 24 parts… Garniture: ganache chocolat réalisée avec le chocolat Nestlé dessert Corsé (200g de chocolat fondu dans 200g de crème fleurette). Nous voulions du chocolat ? En voici ! Il est vraiment très peu sucré… tant et si bien que le gâteau mangé sans la pâte à sucre a semblé manquer de sucre à quelques personnes présentes.

Gâteau robe, le bas

 

La décoration

J’ai utilisé de la pâte à sucre satin ice: le drapé est assez « grossier » pour ne pas nécessiter de gumpaste, mais il est quand même trop fin pour utiliser de la pâte à sucre regal ice (elle aurait cassé au niveau des plis).

Le motif baroque est appliqué sur un lé de pâte au moyen d’un stencil et de colorant en poudre doré. Je vous avais parlé des stencils dans cet article qui reprend les techniques de scrapbooking utilisées en décoration de gâteaux.
Stencil mode d’emploi

Ici, j’ai pu me permettre d’applique le motif avant de coller la pâte à sucre mais généralement, ce n’est pas le cas. J’expliquerai comment appliquer le motif après avoir collé la pâte à sucre sur le gâteau une fois prochaine, promis !):
Il faut:

  1. Etaler un morceau de pâte à sucre
  2. Poser le stencil sur la pâte et passer le rouleau
  3. Avec un pinceau sec appliquer le colorant en poudre doré (image en haut à droite)
  4. Oter le stencil et coller le morceau de pâte à sucre, image du bas à droite (ici, un pan de la robe). Attention: une fois le colorant appliqué, il ne faut pas poser les doigts dessus.

Robe de princesse

Le motif de l’arrière de la robe est embossé sur la pâte à sucre à l’aide d’une plaque de texture, là encore avant de la poser : il suffit d’étaler de la pâte à sucre, de poser la plaque à embosser et de passer un dernier coup de rouleau. Simple, non ?

Enfin, l’effet nacré est obtenu avec un colorant en spray nacré.

Voilà… Je ne pense pas qu’il soit beaucoup utile de s’étaler beaucoup plus sur ce gâteau, mais surtout n’hésitez pas à laisser un si vous avez des questions

Un peu de shopping ?

  • Le moule est ici
  • Le spray c’est celui ci
  • Des rouleaux et des tapis pour les textures, vous en trouverez

Typiquement, ce gâteau reprend des textures insprées du scrapbooking, je vous parlais de ces techniques, entre autres, dans cet artcle.

A bientôt !

:Bye:

Pâte à sucre maison: la recette

Bonjour,

Back to basics aujourd’hui…!  Je la donne quand on me la demande, et vu qu’on me la demande souvent, autant la publier, j’espère que vous apprécierez !

Avant la recette, je vais quand même donner 6 bonnes raisons de ne pas faire sa pâte à sucre soi même. Si je ne le faisais pas et vous laissais vous engager comme ça, je serais une petite peste…. Est ce que j’essaye de vous en dissuader ? D’expérience: oui… et j’assume, surtout si vous débutez complètement ! Éventuellement pensez à lire l’article « La pâte à sucre en 10 questions »

  1. Si elle a meilleur goût, qui dit pâte maison dit la faire : prendre le temps de la faire et y mettre un peu de force.
  2. Pas si si sûr que ce soit économique: les chamallows + le sucre + le temps… en sachant qu’on en trouve à 1,75€ les 250g sur Internet, que ça se conserve…
  3. La pâte maison est plus délicate à travailler et à colorer, elle colle plus.
  4. Il est difficile de modeler avec, pour ma part, je ne l’envisage même pas…
  5. en utilisant cette méthode, elle n’est pas blanche mais plutôt ivoire clair, même en n’utilisant que les chamallows blancs
  6. c’est un peu la préhistoire de faire sa pâte… m’a dit une anglaise. Ça vaut ce que ça vaut mais bon… lol !!!!

Soit… un lecteur averti en vaut 2. Edit 2015: si besoin, n’hésitez pas à également consulter l’article avec des astuces pour améliorer la qualité de sa pâte à sucre

Il vous faut:

  • couper vos ongles :  faire ce genre de préparation en ayant les ongles longs peu s’avérer assez technique 🙂 On met les mains dedans, ça colle… etc etc
  • 100g de maïzena
  • 700g de sucre glace
  • 160g de marschmallows, soit 40.. (choisissez les haribo si vous pouvez, parce que franchement les premiers prix sont sous dosés en gélatine…)
  • 15g d’eau

Ah oui: il est également possible de la faire avec du fluff (pâte à tartiner au marshmallows), si tel est le cas, commencez à la 3eme étape.

1) Mélangez la maizena avec le sucre glace

2) Faites fondre les chamallows au micro- ondes en ajoutant l’eau. Mélanger pour vérifier que tout a bien fondu: vous devez obtenir une espèce de mousse lisse.

3) Quand la mousse a refroidi, elle sera un peu plus épaisse (ne travaillez pas sur une mousse chaude ). Ajoutez y 500g de mélange sucre glace + maïzena en plusieurs fois. Incorporez bien à chaque fois.

Pâte à sucre maison Pâte à sucre maison 2

Pâte à sucre maison 3

4) Quand vous commencez à obtenir une boule, fleurez votre plan de travail du mélange sucre + maïzena) et pétrissez la pâte, mais un VRAI pétrissage, pas avec le bout des doigts mais avec la partie bombée de la main.

 

5) Continuez à incorporer du sucre glace et à pétrir vivement jusqu’à ce que ça ne colle plus du tout.

 

Et voilà… un beau produit… lisse, prêt avec un fini un peu velouté.

Il est normal de ne pas avoir utilisé tout le mélange sucre glace + maizena. Pour ma part j’ai obtenu 845g de pâte avec cette recette.

Je vous conseille de ne la préparer que quelques heures avant de l’utiliser, ou la veille…  Pour la stocker, il faut l’emballer dans du film alimentaire en chassant bien l’air .