Bonjour,

Et pourquoi pas quelques questions concernant les fleurs en sucre. Je dois avouer que je n’ai pas toujours aimé ça: quand j’ai commencé, je trouvais ça exigeant techniquement parlant et aussi en matériel. Sans compter que c’est long… Bref, je ne conseillerais à personne qui débute de commencer par les fleurs, bien qu’il faille avouer que des fleurs sur un gâteau, c’est inégalé et inégalable.

De quelles fleurs parle t’on ici ? Je parle des fleurs purement décoratives, celles qui, fantaisistes ou réalistes, n’ont nullement vocation à être mangées. Je ne parle pas des décorations rapides réalisées en pâte à sucre et qui sont collées directement sur la pâte à sucre qui couvre le gâteau. Vous saisirez la différence entre ces deux types de fleurs: celles d’en haut sont plus « fines » que celles du bas, réalisées rapidement…

Les fleurs en sucre en questionSélection ST Liberty Cerise sur l'anneau

 

Avec quelle pâte sont faîtes les fleurs en sucre ?

Les fleurs en sucre sont généralement réalisées en pâte à fleur: quasiment identique à la pâte à sucre en termes de composition, la pate à fleur = gumpaste peut être étalée beaucoup plus finement, elle résiste mieux à la torsion et surtout, elle sèche rapidement et devient très ferme une fois sèche: elle casse en cas de choc. Il est également possible de réaliser un travail très fin en pâte de chocolat mais la comparaison me parait difficile car ne pas manger de la pâte de chocolat, c’est dommage et mettre des fils métaliques dedans, je trouve ça étrange…

En guise d’alternative, vous pouvez également utiliser de la pâte à sucre classique + une gomme de type CMC ou Tylose qui rendra la pâte assez ferme et assez élastique pour ce type de travail. Ceci étant dit, pour « les grandes occasions » , j’ai un peu de pâte à fleur de chez Squires Kitchen de côté car bien que son prix soit un peu plus élevé que les autres solutions, et bien que l’emballage soit foireux, cette pâte a quand même une qualité remarquable. En temps normal, je prends la gumpaste Satin Ice dont la qualité me suffit.

Quel matériel faut il ?

C’est probablement là que le bât blesse : selon les méthodes, faire des fleurs en sucre peut nécessiter beaucoup de matériel. L’aspect « réaliste » de votre fleur dépendra 1) de  votre capacité à capter les subtilités de la nature 2) du matériel à disposition pour pouvoir reproduire ces subtilités (ouf ça s’achète) et 3) de votre savoir pour reproduire ces subtilités (ouf, ça s’acquiert, plus ou moins facilement, seul ou pas).

Pour répondre à la question de départ, il me semble que le « trousseau » de départ devrait contenir:

  • un tapis de mousse ferme
  • un outil boule (métalique c’est mieux..)
  • un jeu de découpoirs séparé pour faire les roses : avec ces découpoirs, vous pourrez faire des roses mais aussi des anémones, des pivoines, des fleurs fantaisistes. J’en oublie sûrement, mais pour un début, c’est déja pas mal, non ?
  • des fils : je trouve que la taille 24 gauge permet de faire pas mal de choses (à prononcer « gay-dje », c’est l’unité utilisée pour les fils , plus c’est gros, plus le fil est fin) . Les fils 18 gauge servent de tige principale pour les grosses fleurs.
  • du floral tape: un ruban adhésif auto collant pour lier les fils entre eux..
  • de quoi courber et couper les fils: des pinces ou ce que vous voulez et que vous avez dejà, mais il existe des pinces coupantes et des pinces pliantes pour faire ça..

Le reste c’est selon la volonté de chacun (après tout, tout le monde n’est pas « fleurs à donf !!! « ) , et surtout selon le porte-monnaie de chacun 🙂

Quelles qualités pour faire des fleurs en sucre ?

J’aborde cette question parce que pour faire des fleurs en sucre, vous ne pourrez pas vous passer de patience. Ca tombe bien, je n’en ai pas à la base. Mais voilà, c’est comme bien des choses: ça s’apprend, et tant mieux. Mais soyez prêts à investir du temps pour apprendre, pour achever, ou pour apprendre à faire les fleurs plus rapidement, pour trouver des méthodes qui vous correspondent. Une chose est sûre : vos résultats ne seront qu’à la hauteur du temps investi pour les atteindre. Il est incohérant d’espérer autre chose…

Comment commencer ?

Comme je le disais dans l’article sur « apprendre la déco de gâteau », je pense qu’il est judicieux de toujours commencer simple, avec peu de matériel: l’anémone ou de petites fleurs de remplissage. Viennent ensuite, la rose, et la pivoine … pour ne citer que des classiques. L’orchidée (ou le lys) n’est pas une fleur compliquée mais nécessite des découpoirs. Bref, disons que les fleurs que j’ai données en exemple, selon moi, permettre d’aborder les bases pour faire plus par la suite.

Avec ou sans fil ?

En résumé, la manière classique (que j’appelle old-school, sans méchanceté) veut que (souvent) le centre de la fleur soit construit sur un fil central epais, les pétales sont chacun monté sur un fil et dans un dernier temps, on attache les pétales à la tige centrale avec du floral tape. J’ai appris comme ça au début, et même chez PME. Puis, au fur et à mesure, j’en suis venue a éviter cette méthode : chronophage !!! Contrairement à ce que j’ai longtemps cru, il est tout a fait possible de faire des roses réalistes complètement sans fll, des pivoines avec un seul fil… C’est comme tout: le cake design évolue et les techniques aussi. Tout ça pour dire que, à quelques exceptions près, le fil métallique n’est pas une fatalité.

Fleurs en sucre 2

Quid de la couleur ?

Là encore, la méthode classique veut que l’on parte d’une couleur de base en colorant la pâte utilisée, puis que l’on ajoute des nuances avec des colorants en poudre, au pinceau, à sec. Et là encore, rien d’obligatoire. Perso, je colore de moins en moins avec les poudres: bien que cela donne du cachet, parce que ça prend du temps en général. Le moyen le plus efficace (et le plus moderne…) est de colorer à l’aérographe, of course !!

Est ce que ça se mange ?

Spontanément, je répondrais: NON ! Déjà parce que vu le temps que ça prend, c’est super énervant pour celui qui les a faites 🙂 mais surtout parce que ça n’a aucun intérêt gustatif. En France, c’est comme ça: on a du mal avec le concept de décoration sur un gâteau mais qui ne se mange pas, et on a encore plus de mal quand on paye un truc qu’on ne va pas manger. Quoi qu’il en soit, les fleurs en sucre étant faites pour décorer des gâteaux, elles ne sont pas toxiques. L’article sur les éléments non comestibles en cake design aborde ce sujet…

Au passage : les fleurs en pâte à fleur, c’est ce qui coûte le plus cher en décoration et vous ne pourrez généralement pas les manger. Il n’y a pas à réflechir si vous achetez un gâteau, il n’y a que des solutions
  • soit vous voulez A TOUT PRIX de belles fleurs en sucre (en sachant que vous ne les mangerez pas) et vous payez l’artisan pour la peine qu’il va devoir se donner
  • soit vous prenez autre chose: fleurs en pâte d’amande, fleurs en autre chose qui se mangent, pas de fleurs… 

Faire suer un cake designer pour avoir des fleurs faites mains gratos, ou une cascade de fleurs à cout très très moindre n’est pas une option me semble t’il. Soyons raisonnable 🙂

Comment et combien de temps conserver les fleurs en sucre ?

Les fleurs en sucre craigent les chocs (elles cassent quand elles sont sèches) et la lumière (qui abime les pigments de certains colorants). Vous pourrez conserver vos fleurs une fois sèches dans une boite à l’abri de l’air (donc de la poussière) et de la lumière. Pas au frigo…

Et les feuilles?

Elles sont mortes et se ramassent à la pelle: moi je ne m’encombre plus de feuilles, c’est long et sans intérêt, je trouve.

Rapidement en image : oui, il faut insérer un fil, sinon c’est galère à poser… Elles sont ensuite colorées à la poudre et vernies (vernis alimentaire).

Feuilles en sucre

Le mot de la fin ?

Chacun son truc !! Moi les fleurs j’adore, je veux y passer du temps mais surtout pas trop et donc, j’ai choisi d’abandonner toute considération botanique dès que je peux. Je ne fais pas de fleurs qui ressemblent parfaitement à des vraies parce que je ne sais pas, parce que je n’ai pas envie d’apprendre, parce que le style naïf ou fantaisiste me convient très bien. Disons que je pars du principe qu’il vaut mieux faire une fleur fantaisiste (et donc réussie) plutôt qu’une fleur qui se vaut imiter la nature et au final…

Bonne chance avec vos fleurs en sucre !!!

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

En savoir plus ? Rejoins le e-cours gratuit...

Pendant 10 jours, reçois chaque jours des explications et des astuces pour aborder sereinement le cake design. Ce cours t’apportera les réponses à des questions de base: réussir ses gâteaux, quel matériel, débuter la pâte à sucre et le wedding cake…

Powered by ConvertKit