Le gâteau carrousel

Le gâteau carrousel 2

Bonjour,

Alors je vous l’accord, ce n’est pas du « cake design » dans les règles de l’art mais je trouve que ce type de support permet de faire simplement et avec un peu (beaucoup) de temps un gâteau qui fait un effet boeuf. Pour ma part, j’ai craqué sur ce kit bien qu’il n’ait qu’une seule utilité: faire un gâteau carrousel.

Donc je disais… un support super sympa pour réaliser facilement un gâteau bluffant. On ne le répétera jamais assez: les américains ont un sens pratique certain ! En revanche, et comme je l’avais lu sur les forums Wilton, c’est plus chronophage que l’on ne pense même si décorer le carrousel est parfaitement abordable et que cela vaut le coût.

Le carrousel wilton en question,  vous le trouverez ici, le kit livré est celui ci (avec un plateau de plus ) :
– le chapiteau et le sommet du chapiteau
– les chevaux
– les colonnes des chevaux
– les bases et les sommets des colonnes (les sommets des colonnes permettent de poser le chapiteau dessus).
(Message personnel à Wilton: une colonne centrale n’aurait pas mangé de pain…)

Assez simple: il faut enfiler les chevaux sur les colonnes, planter les colonnes dans le gâteau et poser le chapiteau sur les colonnes.

Le gâteau carrousel

Pour la décoration, j’ai choisi de n’ajouter que quelques touches de couleur : peinture alimentaire sur les eléments de sellerie ainsi que la crinière, la queue et les sabots. C’est une méthode longue cependant car quand on regarde les galeries, certaines personnes ce sont lancées dans le « full pâte à sucre » ou dans le « total glaçage royal », ou encore on modelé des personnages pour les poser sur le chevaux. Je n’ai pas tant de courage: même sans ça j’y ai passé plusieurs heures !!!

Pour info, j’ai décoré le chapiteau un mois avant de faire le gâteau: aucun élément n’est destiné à être mangé, c’est un travail qui demande du temps, bref, vraiment le genre de truc qu’il est intéressant et utile de faire longtemps à l’avance

1) La première étape a été de peindre au glaçage royal assez fluide tous les éléments que je désirais colorer par la suite: en peinture, il faut une sous couche. Le plastique n’étant pas poreux, la peinture alimentaire n’aurait probablement pas tenu. Et si elle avait tenu, elle aurait taché le support. 24h de séchage ont suivi…

Support gâteau manège

2) Dans la foulée, j’ai couvert le chapiteau de pâte à sucre. Un peu de glçage royal pour coller (j’aurais pu utiliser de l’eau mais là, j’avais du glaçage royal sous la main donc…), on étale la pâte à sucre, on la fait coller et on coupe tout l’excédent avec une lame en plastique.  Une fois les 8 pans de chapiteau couverts, j’ai laissé sécher plusieurs jours.

Support gâteau manège, le châpiteau

3) Les peintures…
La peinture dorée est un colorant en poudre, dans lequel j’ai ajouté un peu de rejuvenator pour en faire une peinture. Je rejuvenator est un alcool dédié aux peintures alimentaires pour le cake design, mais de la vodka ou un autre alcool blanc auraient fait l’affaire. Pourquoi il ne faut surtout pas utiliser de l’eau ? L’eau mettant trop de temps à s’évaporer (comparé à l’alcool qui s’évapore quasi instantanément) , le glaçage royal aurait été détrempé. Pour peindre en doré sur de la pâte à sucre, c’est pareil: l’eau met trop de temps à sécher et détrempe la pâte à sucre. Les peintures de couleurs sont vendues telles quelles , toutes prêtes (j’adore ce produit !!).

Support gâteau manège, les peintures

Support gâteau manège, les peintures 2

4) Les bordures et les finitions du chapiteau.

Pour cacher la misère: j’ai utilisé le  moule en silicone pour faire  perles que j’ai peintes en doré. Au sommet du chapiteau, j’ai ajouté une grosse boule de pâte que j’ai également peinte en doré, et enfin, les autres bordures du chapiteau, celles sur le côté,  sont des « boudins » de gumpaste que j’ai collés avec du glaçage royal et peints, là encore en doré.

Support gâteau manège, les peintures 3

5) Le gâteau, qui pôur la peine est très vite fait comparé au chapiteau.

  • l’etage du bas: les drappés et les noeuds sont faits avec un moule qui, de vous à moi, est un peu compliqué d’utilisation, je trouve, mais j’aime le coté « plat » du drappé.
  • l’étage du haut: le gâteau est embossé et peint avec les mêmes peintures alimentaires que j’ai utilisées pour les chevaux.

Support gâteau manège, les peintures 6

Je vous l’avais dit, c’est long mais plutôt simple pour un gâteau qui fait sont petit effet. En plus, je trouve que comparé à d’autres gâteaux, celui ci demande vraiment peu de matériel : le support du carrousel et le moule pour faire les perles font presque tout.  Après c’est plus un travail de patience.

Que pensez vous de l’utilisation de ce genre de support ? C’est pratique, non ?

Support gâteau manège, terminé

En savoir plus ? Rejoins le e-cours gratuit...

Pendant 10 jours, reçois chaque jours des explications et des astuces pour aborder sereinement le cake design. Ce cours t’apportera les réponses à des questions de base: réussir ses gâteaux, quel matériel, débuter la pâte à sucre et le wedding cake…

Powered by ConvertKit