Bonjour,

Edit Mai 2015: il y a quelques années, quand j’ai écris cet article, sugarveil était leader sur le marché, avec cette innovation. Aujourd’hui, il y a énormément de marques sur le marché, et Sugarveil est devenu très cher, s’avère plus compliqué à utiliser que les autres marques et est dépassé par ses concurrents.

Le sugarveil est en train de devenir un de mes jouets favoris car je trouve que cette dentelle comestible offre la possibilité de faire des décorations très fines.

Le Sugarveil : la dentelle en sucre comestible

J’adore ce truc et j’ai décidé d’y consacré un petit article pour vous expliquer le principe si éventuellement la dentelle vous tente. Il n’y a vraiment pas besoin de connaissances particulières pour réussir à sortir une feuille de dentelle.

Deux choses à savoir au préalable.

  1. C’est délicat, donc même sans avoir fait des milliers de gâteaux, il faut un peu de minutie quand on détache la dentelle, sinon elle casse.
  2.  C’est un budget assez conséquent tout de même qui fait que le sugarveil est, en quelque sorte, réservé soit aux pros, soit aux mordues de gâteaux. Un ou deux gâteaux par an ? C’est difficile de le rentabiliser. A titre indicatif, le tapis seul vaut 60 euros  à l’étranger contre une centaine d’euros en France (abusé !!!) auquels il faut ajouter le mélange de sucre, le racloir…(Et là, ça calme )

Le kit du débutant, fort économique, comprend:
– un tapis: en fait c’est un tapis en silicone dans lequel le motif de dentelle est creusé (il sert de moule en quelque sorte…). Si vous voulez changer de motif de dentelle, il faut investir dans un tapis supplémentaire.
– des sachets de sucre sugarveil (le seul qu’il est possible d’utiliser pour ce travail à ma connaissance)
– un « racloir »

Le sugarveil offre la possibilité de faire des feuilles de type « dentelle », mais également des feuilles pleines ou encore des fils (qui  remplaceraient un travail a la poche à douille par exemple).

Le Sugarveil : la dentelle en sucre comestible 2
Sugarveil posé sur un gâteau (clic sur la photo pour voir le gâteau)

Cupcakes citron framboise

Pour faire simple: il suffit de mélanger le sucre sugarveil avec de l’eau bouillante, de mélanger 4 minutes au robot (en ayant mis ou pas du colorant en pâte), puis de laisser reposer quelques heures, une nuit dans l’idéal. Le lendemain, on mélange à la main une minute, on l’étale bien sur tout le tapis à l’aide du racloir ou avec une corne de pâtisserie, on enlève l’excédent, et on attend que cela sèche ( de 3h à 8h, voir plus selon l’humidité ambiante) . Une fois sec, on détache le voile du tapis. Sur le gâteau, le voile est collé sur la pâte à sucre avec un peu d’eau , très peu d’eau.
Voilà pour la théorie.

Le Sugarveil : la dentelle en sucre comestible 3
Le mélange de sucre (ici coloré en gris foncé –> du noir loupé !) est étalé sur le tapis.

Le Sugarveil : la dentelle en sucre comestible 4

Voilà le « démoulage du voile » en image (source Flickr)

Le Sugarveil : la dentelle en sucre comestible 5

En pratique:  j’ai loupé mon premier essai. J’ai voulu commencer de la manière la plus compliquée qui soit, c’est à dire,  colorer la dentelle en noir. Le noir, c’est souvent une galère… Bref, l’ajout d’une quantité importante de colorant a changé la texture de la pâte: celle ci n’a jamais séché, impossible de décoller le voile sans le déchirer. La pâte pour faire la dentelle est très sensible à l’humidité: à sa propre humidité (donc à l’eau contenue ou pas dans les colorants) , à l’humidité ambiante (le voile sèchera plus ou moins vite selon l’humidité des régions…). Sur Paris, ça sèche très bien :Who-s-the-man:

A l’heure actuelle,  j’ai des essais concluants sur plusieurs couleurs, avec deux tapis à motifs différents, plutôt dans les tons clairs et forcément et en blanc: c’est probablement ce qui marche le mieux. Pour les tons foncés, il est recommandé par le fabriquant de commencer avec des colorants en poudre puis d’ajouter du colorant en pâte pendant le mélange. Je n’y suis jamais parvenue. J’ai opté pour une autre solution: je fais une dentelle blanche et je la colore ensuite, au spray, à l’aérographe, ou au pinceau sec avec un colorant en poudre.

Dernières choses:
Avec un seul mélange, il est possible de faire 3 ou 4 voiles un peu plus grand qu’une feuille A4, qui se conservent plusieurs jours à l’abri de l’air dans des sacs congélation.

La question que tout le monde se pose: le goût ! Pour le voile blanc ou pastel , c’est assez neutre, je trouve. La texture est plus désagréable car un peu « plastique » dans la bouche. De fait, je recommanderais de l’utiliser intelligemment : soit par toutes petites touches, soit pour de la décoration, soit en précisant aux convives de l’enlever éventuellement.

Comme je vous le disais possibilités offertes par le Sugarveil sont infinies: le sucre peut être utilisé en « plein », comme un morceau de tissus, ou avec un dispenser (un peu comme une poche à douche), je vous laisse apprécier quelques utilisations croisées sur le net…

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les laisser dans les commentaires.

Le Sugarveil : la dentelle en sucre comestible 5

En savoir plus ? Rejoins le e-cours gratuit...

Pendant 10 jours, reçois chaque jours des explications et des astuces pour aborder sereinement le cake design. Ce cours t’apportera les réponses à des questions de base: réussir ses gâteaux, quel matériel, débuter la pâte à sucre et le wedding cake…

Powered by ConvertKit