Bonjour,

Ce gâteau est assez rapide à réaliser si on regarde bien : le voile, les nœuds et les froufrous, le tour est joué ! Les photos on été prises dans le vif  de l’action, je n’ai pas réellement de tutoriel pour la réalisation de ce gâteau.

Quoiqu’il en soit je vous invite à partager vos interrogations dans les commentaires.

Histoire qu’on se marre, je partage avec vous le croquis de départ (je suis mauvaise en dessin): plus évolué, je voulais mettre plus de noeuds, plus de coutures et faire une boutonnière avec des boutons en disco dust… Idées abandonnées au fur et à mesure pour plus de sobriété.

Le gâteau Burlesque

Vous pourrez remarquer que ce gâteau m’a réconciliée avec la pâte à sucre noire: très colorée, la pâte noire est vraiment molle et collante.  Ici, j’ai utilisé de la pâte de la marque Satin Ice qui m’a donné pleine satisfaction. La gumpaste est également de la marque Satin Ice. Le tout en vente ici

Les froufrous

Le gâteau Burlesque, les frous-frous

Cette méthode est particulièrement consommatrice de pâte à sucre. Pour le bas, j’y ai passé un kilo facilement, mais vous allez comprendre pourquoi.

Pour faire des froufrous (désolée pour les photos un peu floues)

  1. Coupez une bande de pâte à sucre d’environ 6cm de large et humidifiez un des bords.
  2. Pliez la en deux, collez les bords, mais surtout sans appuyer sur le pli. Si vous souhaitez économiser de la pâte ne pliez pas la bande, mais vous aurez beaucoup moins de « gonflant ».
  3. En partant d’une extrémité, pliez un bout de la bande comme pour faire une vague puis pincez le. Reproduisez le mouvement de vague de manière irrégulière jusqu’à ce que toute la bande soit froncée.

Le gâteau Burlesque, les frous-frous 2

Pour les coller sur le gâteau

  1. Pour couvrir tout un gâteau, il faut que le gâteau soit couvert d’une fine couche de confiture ou de ganache pour que les fronces adhèrent.
  2. Pour le dessus du gâteau, j’ai utilisé le fond du moule pour couper un cercle de pâte à sucre de même diamètre que le gâteau, puis j’ai posé le disque de pâte dessus.
  3. Ensuite, collez un ruban de pâte à sucre tout en bas du gâteau: cette bande servira à « dissimuler » ce qui n’est pas caché par les fronces. Juste au dessus, collez la première bande froncée et continuez cette ligne jusqu’à ce que tout le contour du gâteau soit fait. Il faut poser les fronces ligne par ligne, et quand toute la ligne est finie, vous pouvez attaquer la ligne du dessus.
  4. Une fois la ligne du haut achevée, posez soit un ruban de pâte à sucre, soit un ruban pour que les bords soient nets.

Le sugarveil

Le gâteau Burlesque 2

Je vous en parlais la semaine dernière dans cet article:  j’ai juste découpé une bande de voile qui tient sur le gâteau avec un peu d’eau. Très très peu d’eau. J’ai ajouté un ruban fin en bas.

Les nœuds et les guirlandes

Le gâteau Burlesque, noeud et guirlandes

Ces nœuds sot fait en avance. Ils n’ont rien de particulier si ce n’est leur taille: il font entre 2 et 3 cm. Mais pour faire un nœud, gros ou petit, la méthode est la même, c’est à dire, celle qui figure dans cet article. J’ai utilisé des baquettes de bois pour donner leur forme aux boucles puis je les ai nacrés.

Les guirlandes sont faites exactement comme les froufrous, à une nuance près: j’ai collé une bande de sugarveil sur la bande de pâte à sucre avant de la la faire froncer. Pour une guirlande, comptez deux bandes d’environ 1 cm de large: une pour le haut et une pour le bas.

Pour les guirlandes, le principe est le même que les froufous, la différence est qu’il faut coller le sugarveil sur la bande avant de la couper, et là, la bande n’est pas pliée en deux.

Le gâteau Burlesque 3

 Et enfin, la fleur…

Je ne m’attarderais pas dessus, c’est un peu de l’improvisation. En fait c’est une des fleurs en sucre qu’il me restait de l’année dernière, quand j’ai fait l’autre gâteau noir et blanc. Conservée dans une boite, les fleurs ne bougent pas, mais elle cassent si elles tombent et autant vous dire que la boîte a été malmenée… Bref..

Le gâteau Burlesque, la fleur

Une fleur préparée à l’avance, des plumes de coq et de la tulle, le tout collé avec du piping gel. Et enfin, tout au dessus un disque de pâte à sucre pour 1) empêcher le contact des plumes avec le gâteau (je pense que ce n’est pas hygiénique !) et 2) pour pouvoir faire coller la fleur…

Le gâteau Burlesque, la fleur 2

Voilà !!! J’ai tout dit, enfin autant que possible sans que l’article ne fasse trois pages. Le but est toujours le même: démystifier le cake design. J’espère comme toujours que j’y suis un peu parvenu !!!

A bientôt !

:Bye:

En savoir plus ? Rejoins le e-cours gratuit...

Pendant 10 jours, reçois chaque jours des explications et des astuces pour aborder sereinement le cake design. Ce cours t’apportera les réponses à des questions de base: réussir ses gâteaux, quel matériel, débuter la pâte à sucre et le wedding cake…

Powered by Seva