Hello  !

Pour ceux qui sont encore là, un petit gâteau.

Je trouve qu’il est assez agréable de reprendre ce que j’appelle « un grand classique du cake design », c’est à dire le gâteau qui a été fait et refait, vu et revu. Tellement vu que l’on m’a demandé une boîte avec un gros noeud. Soit, j’ai choisi de le dynamiser un peu avec un couvercle de travers  et du papier de soie qui déborde.

A la bourre au moment de le faire, je vous mets quelques étapes, en sachant que je n’ai pas prix le temps de tout photographier, et surtout pas ce que j’ai fait la nuit, avec les yeux qui se croisent… à savoir: le couvercle.

Tout à commencé 72h avant avec  le couvercle: oui, il est en pâte à sucre mais en pâte à sucre que j’ai laissé sécher (endroit puis envers). Par la même occasion, j’en ai profité pour faire le nœud et pour couper et déformer les morceaux de pâte à sucre qui imitent papier de soie.

Le matin j’ai fait le gâteau et l’après midi, la déco.

En ce moment je suis dans une période  » couverture du plateau ». Ok, ça demande de la pâte à sucre supplémentaire mais question finitions c’est plus joli, je trouve. Du coup, je me fais plaisir à la Droguerie (boutique bien connue des crafteuses parisienne) avec des rubans pour les côtés du plateau.

Puis couverture du gâteau (blanc, c’est plus ragoûtant, selon moi), et avec mon découpe ruban, je coupe de quoi faire le contour du gâteau et le contour du couvercle. Cet outil dont je ne me passe pas, permet de couper rapidement des bandes de largeur régulière.

Le couvercle avec son petit bouton qui sera peint en doré...

Autre outil dont on a du mal à se passer quand on psychote sur la régularité comme moi, ce sont les espaceurs au

bout des rouleaux afin d’étaler la pâte partout sur la même épaisseur. On trouvera que j’exagère parfois mais bon, chacun sont truc et moi je n’aime pas quand ce n’est pas net et Dieu seul sait que ce gâteau ne l’est pas. Ok, ça ira pour cette fois Livy.

Par la suite: j’ai découpé les pois dans 5 tons pastels différents et de 3 tailles différentes en utilisant l’arrière d’une douille taille 2 (celle pour le glaçage des biscuits), d’une douille que j’utilise pour les macarons, et d’une douille que j’utilise pour les cucpcakes.

Piping gel utilisé en guise de colle

J’ai collé les pois et le nœud fait au préalable  sur le couvercle, et je l’ai posé. Pour faire tenir le couvercle, c’est très simple. il suffit de planter  2 baguettes de bois courtes et 2 baguettes de bois plus longues sur lesquelles le couvercle va reposer, en pente. Un peu de pâte à sucre sur le sommet des baguettes pour faire coller le couvercle et hop, le tour est joué . Puis j’ai collé les pois sur le gâteau: pour ce gâteau j’ai tout collé avec du piping gel, semblable à celui que l’on utilise pour écrire sur les gâteau et qui est vendu en supermarché coloré et avec des paillettes. C’est bien plus rapide pour ce qui est du séchage et vraiment très solide.

Le couvercle tient posé sur des baguettes et les feuilles de pâte à sucre sont glisées par la suite.

Et la fin, j’y ai glissé les feuilles de pâte à sucre qui avaient séché pour imiter le papier de soie… Et voilààààààà.

Les photos pour que vous puissiez mieux voir…

En savoir plus ? Rejoins le e-cours gratuit...

Pendant 10 jours, reçois chaque jours des explications et des astuces pour aborder sereinement le cake design. Ce cours t’apportera les réponses à des questions de base: réussir ses gâteaux, quel matériel, débuter la pâte à sucre et le wedding cake…

Powered by ConvertKit