Bonjour,

Nous revenons aujourd’hui sur le gâteau saumon , comme je me plais à l’appeler, celui que je vous ai montré il y a quelques jours.
Au passage: expliquer comment je décore les gâteaux avec les photos est ce que j’aime le plus avec le fait de tenir un blog… j’espère que celà vous éclair un peu sur le comment ou bien que cela vous donne des idées, voir, envie de vous lancer.

Il m’arrive parfois de réaliser le gâteau en « total freestyle », c’est à dire sans faire de croquis au préalable. C’est le cas ici, ce qui pourrait expliquer sa relative « simplicité ».

Colorer la pâte et décorer le plateau (le plateau est réalisé quelques jours avant le gâteau, mais il est conservé).

Pour le gâteau, j’avais besoin d’une assez grande quantité de pâte saumon, d’autant plus que je savais que j’allais couvrir le plateau.

Le gâteau saumon

Astuce 1) Je l’avais déjà donnée, mais pour colorer une grande quantité de pâte, il est préférable, afin de préserver son temps et son énergie, de colorer une partie de pâte une teinte plus soutenue, et ensuite, de mélanger ce morceau dans un gros morceau de pâte blanche. Si j’avais d’emblée coloré 1 kilo de pâte en saumon, j’aurais perdu du temps, et il m’aurait fallu plus d’huile de coude pour que la teinte soit homogène…

Astuce 2) Là encore déjà donnée, mais pour obtenir du saumon ou de la couleur peau « caucasienne », le colorant couleur copper (cuivre) de wilton est très bien. Il faut jouer sur la quantité et en utiliser très peu ..

Je ne détaillerai pas plus car j’ai déjà expliqué plusieurs fois le process: une fois ma pâte de couleur prête, je l’étale afin de couvrir mon plateau, puis double face autour du plateau et ruban. Enfin, j’ai embossé le plateau: ça prend 3 minutes et ça change tout..
Remarque: j’ai hésité entre 5 couleurs de ruban, j’ai opté pour le saumon, mais croyez le bien qu’avec une autre couleur, l’ambiance, le style du gâteau auraient été complètement différents.

Le gâteau saumon 2

Astuce 3) Je pense qu’il ne faut jamais négliger le choix des couleurs quand on décore un gâteau. Deux gâteaux identiques peuvent s’adresser à deux évènements complètements différents rien qu’en changeant la palette de couleurs…

 Les fleurs (qui, je le rappelle, n’ont pas vocation à être mangées)

Là encore, je les ai réalisées avant le gâteau: d’une part parce qu’elles se conservent très bien, et d’autre part parce qu’il y a un temps de séchage (36h je dirais) obligatoire.

Le gâteau saumon 3
Les fleurs sont réalisées en gumpaste teintée (=pâte à fleur), sans laquelle je n’aurais pas eu des froufrous de la même finesse. Assez simple, il suffit de « froncer » des disque de pâte découpé à l’aide d’un emporte pièce festonné. Les différents disques (tous de la même taille) sont ensuite collés les uns sur les autres avec un peu d’eau et ,en pour la durée du séchage, du papier essuie-tout entre les bords de deux disques consécutifs pour qu’ils gardent du mouvement, du volume et pour qu’ils ne collent pas les uns aux autres.

Le gâteau saumon 4Les étamines sont teintes en doré avec un pinceau sec et un colorant en poudre. Les extrémités sont trempées dans un peu de colle alimentaire puis dans du disco dust doré. Enfin, elles sont plantées dans la fleur avant que celle ci ne sèche.

Les petites finitions

Le rang de perle est réalisé avec un moule en silicone, puis coloré avec un spray doré (c’ets pour gagner du temps, mais c’est aussi faisable à sec avec le colorant en poudre utilisé pour les étamines). Il est collé en bas du gâteau avec de l’eau.

Le gâteau saumon 5

Astuce 4) Pour faire la peinture dorée: Le bord du gâteau est gaufré et le relief intermédiaire peint avec le colorant doré en poudre dilué dans 2 ou 3 gouttes de vodka (la vodka s’évapore, ne laissant que le colorant…).

Le centre du noeud est réalisé de la même manière que les fleurs saumon, j’ai juste changé de découpoirs et j’ai utilisé plusieurs tailles… Pour la couleur, j’aurais dû utiliser le spray plutôt que la poudre: elle aurait été plus soutenue.

Le gâteau saumon 6
J’oubliais, le ruban « gros grain » et le noeud sont réalisés avec un rouleau spécial et la pâte à sucre que j’ai utilisée pour le plateau.

Voilà, au final un gâteau simple mais efficace, je trouve, qui a été réalisé assez vite, dans la mesure où plateau et fleurs sont faits à l’avance.

J’espère que vous apprécierez et que tout celà vous donnera quelques idées et/ou l’envie d’essayer !

Le gâteau saumon 7

En savoir plus ? Rejoins le e-cours gratuit...

Pendant 10 jours, reçois chaque jours des explications et des astuces pour aborder sereinement le cake design. Ce cours t’apportera les réponses à des questions de base: réussir ses gâteaux, quel matériel, débuter la pâte à sucre et le wedding cake…

Powered by ConvertKit

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 réactions sur “Le gâteau saumon { quelques explications}
  1. J’aime toujours autant tes détails techniques ! Quand tu embosses le plateau, tu colles à l’eau ?

  2. Ahhhh je l’attendais avec impatience ce tuto! Franchement bravo, ce gateau est efficace, raffiné, et dans des teintes que j’aime beaucoup.

    Peux-tu nous donner le lien vers le rouleau utilisé pour le ruban gros grain?

    Décidément ces fleurs « frous frous » me plaisent beaucoup! 😀

    Bises

    Lucy

    1. Hello Lucy !

      En effet, les fleurs sont une déco très simple mais rapide au final…

      Le rouleau est là: http://www.thecakeshop.fr/418-pme-rouleau-a-texture-ribbed-smocking-23-7-cm-rs84—pme.html

      A bientôt !

  3. Merci pour ces explications !!
    Pleins de détails mais le gâteau est superbe au final !
    J’ai une petite question cependant : lors de l’atelier, tu nous avais montré qu’il fallait poser le gâteau sur le plateau pour ensuite le couvrir… Quand tu recouvre le plateau de pâte à sucre, tu fais pareil ? Il n’y a pas un « risque » que la pâte de couverture tâche ou colle celle du plateau ? Merci !