Mon précédent article sur les moules en silicone avec quelques conseils d’achat dedans nous emmenait à la question suivante: comment avoir des moules en silicone moins chers, personnalisés et dont on est a peu près sur de la qualité ? Selon moi, il faut les faire.

Je me suis penchée sur ce sujet car j’ai eu 3 ou 4 moules à faire, et voici des réponses aux questions que vous pourriez vous poser si vous vous retrouvez dans cette situation.

Moule en siliconeEst ce que c’est vraiment économique ?
Oui en non, enfin je ne pense pas que ce soit si simple. C’est certainement le meilleur moyen d’obtenir des moules uniques mais si on compte le fait qu’il faille se procurer la matière plastique + un peu de temps pour faire les moules + le modèle pour faire le moule + le risque de se planter… disons que même si c’est moins cher, je ne pense pas que le prix soit l’argument number one qui fasse opter pour la confection de ses propres moules.

Quel silicone ?
J’ai entendu beaucoup de choses sur le sujet et mais je n’ai pas tout testé mais avec quelques essais et un peu de bon sens, on tire quelques leçons. Pour ma part, j’ai eu recours à la facilité car j’ai fait des moules qui n’étaient destinées ni à la cuisson, ni à la consommation (ex: centres de fleurs). D’autre part, J’ai considéré que les échanges de matière entre le moule et la pâte étaient limités, du coup, j’ai choisi d’utiliser de la silicone de type siligum: facilement disponible en magasin de loisir créatif et pas si chère….

Pour un travail plus fin (ex: faire des moules à partir d’un morceau de dentelle), et avec une silicone plus destinée au contact alimentaire et à la cuisson, il faut mettre un peu plus d’argent. La marque « Make your own molds », en plus de proposer de très très beaux moules, a fait de ce créneau son business mais ce n’est (vraiment) pas donné et pas si facilement disponible. Le site de la marque (et les démos vidéos) valent le détour, mais il existe d’autres marques qui proposent des produits surement comparables.
Enfin, petite astuce, on parle beaucoup d’utiliser la silicone « dentaire »: celle utilisée par les dentistes pour faire les empreintes dentaires. Pour peu que vous ayez un dentiste dans votre famille ou que vous vous entendiez bien avec le votre, c’est finalement assez facile à trouver. Je ne l’ai pas personnellement essayée mais parait il qu’à moyen terme qu’elle supporte mal la torsion parfois nécessaire pour sortir les moulages. Cette méthode mérite donc quelques essais… surtout avant d’investir dans 2 kilos de silicone dentaire, lol.

Quoi mouler ?
Tout ou presque… Cela dépend vraiment de la capacité de la silicone a fixer les détails et donc de sa souplesse. Pour de la dentelle, par exemple, comme je le disais au dessus, j’ai l’impression que de la silicone en pâte ne suffit pas, par exemple. En revanche, la silicone faite pour faire les moules en dentelle, elle , est liquide donc elle peut bien aller dans tous les petits interstices et capturer le relief des fibres.

Comment faire ?

Ci dessous un de mes essais avec du siligum mais globalement beaucoup de silicone fonctionnent de la même manière: le mélange des deux pâtes réagit chimiquement et se solidifie au bout d’une dizaine de minutes maximum en marquant les reliefs de l’objet qui a servi de patron (ici, c’est un cadenas,mais avec un visage de poupée, celà fonctionne très bien, les possibilités sont sans fin)…

Moule en silicone 2

Alors, tenterez vous de faire vos propres moules ? Avez vous déja essayé ? N’hésitez pas à nous faire part de vos réticences ou de votre expérience en laissant un commentaire.

 

 

En savoir plus ? Rejoins le e-cours gratuit...

Pendant 10 jours, reçois chaque jours des explications et des astuces pour aborder sereinement le cake design. Ce cours t’apportera les réponses à des questions de base: réussir ses gâteaux, quel matériel, débuter la pâte à sucre et le wedding cake…

Powered by Seva