Hello people !!!

Il y a quelques jour, je parlais des obstacles administratifs, matériels et comportementaux auxquels l’on pouvait se trouver confronté quand on veut donner des cours. Aujourd’hui, on est plus sur le « et après ? ». Quand on s’est lancé, quels sont les inconvénients des ateliers ?

Pffff autant vous dire que je me suis un peu creusé la tête pour trouver des inconvénients aux ateliers. j’ai tellement aimé ça que je crois ne pas être complètement objective. Mais bon, avec un peu de recul, si je devais donner des inconvénients au sujet des cours, ce serait ceux-la, parce qu’après tout, les cours, c’est comme tout, c’est pas complètement cadeau non plus.

Inconvénients des ateliers de pâtisserie et cake design

  1. La préparation des cours est lourde: elle peut être lourde, vraiment. Il n’y a pas d’atelier sans préparer des choses à l’avance : et donc tu y passes du temps (pesées, travail sur du semi fini etc..). Au passage: le temps de préparation est assez significatif pour devoir être compté dans la rentabilité globale.
  2. Les ateliers c’est physique: les métiers de bouche sont physiques, ne serait ce que parce que tu es debout tout le temps, donc après tout, pourquoi pas les cours ? Enfin perso, je ne connais que peu de « profs » qui restent tout le temps assis. Ceci dit, plus les élèves ont un niveau avancé, plus ils sont indépendants, moins tu passes de temps debout.
  3. Il y a moins de place pour les « loupés »: louper ça a toujours un coût financier ou temporel, mais qui ne concerne que ton temps. Sauf qu’en cours, un loupé consomme le temps de tout le monde. Un loupé impact le groupe. Je ne dis pas que ça ne se rattrape pas et que c’est fatal, mais c’est potentiellement plus pénalisant, au global
  4. La gestion du temps doit être rigoureuse… et en même temps passer inaperçue: parce qu’il y a quand même un paramètre détente, et personne n’a envie de payer un atelier pour entendre trop souvent « allez, vite vite vite », enfin ça c’est dans les cours pour les pros, mais c’est pour apprendre à travailler vite. Donc voilà, permettre à tout le monde de se détendre, de papoter juste assez… mais finir à l’heure.
  5. Les ateliers se déroulent sur les périodes de temps libre: le week end, le mercredi, le vendredi… le soir éventuellement. Et bien que le « prof » ait le champ libre pour placer ses cours (ce qui est moins le cas quand tu veux vendre), il n’en demeure pas moins que certaines périodes (minoritaires) sont creuses. Reste à les exploiter correctement.
  6. En atelier tu ne peux pas transmettre autant que tu le voudrais: parce qu’il y a un cadre, un sujet, des élèves d’un certain niveau, et par dessous tout une limite dans le temps. Donc tu n’as pas le temps de forcément entrer dans le niveau de détail que tu souhaiterais. L’essentiel reste quand même de faire passer les messages clés dans le temps imparti.
  7. L’atelier se prolonge une fois qu’il est fini: il est normal d’assurer une forme de S.A.V, de répondre aux questions de personnes intéressées, de gérer la relation avec les gens qui sont venus et qui ont encore des questions… Et ça aussi cela demande du temps.

Voilà… finalement ce ne sont que des petites choses. Et elles sont TOUTES gérables , je vous l’assure !!! Continuez à suivre cette série, et bientôt, je vous dirai comment (en vidéo, sûrement 😉

A bientôt !

Partager sa passion: donner des cours

Tu souhaites partager ta passion pour les gâteaux autrement et tu envisages de donner des cours ou c'est deja le cas?

Je partagerai avec toi toutes mes astuces !

A quelle adresse dois-je te faire parvenir les articles sur ce sujet ?

Powered by ConvertKit