En savoir plus

Sais-tu ce qu’est le goop ?

Bonjour,

Petit article aujourd’hui pour vous faire part d’une petite astuce que j’ai essayée récemment. J’ai trouvé ça super mega cool.

Préparer les moules à gâteaux pour la cuisson

Il y a beaucoup de manières de préparer un moule pour la cuisson. Jusqu’à maintenant, j’avais essentiellement deux méthodes :

  • Un spray anti-adhérant et du papier sulfurisé pour fond des moules de cake design. Je ne mets rien sur les contours. Je n’ai pas besoin d’extension, et un coup de spatule suffit généralement à décoller le gâteau.
  • Du beurre et de la farine : méthode de grand-mère, c’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes… Il en va d’autant plus qu’on peut « détourner » cette méthode de beaucoup de manières : en ajoutant du cacao, des épices etc. dans la farine, pour une belle croute goûtue, ou carrément du sucre, comme je l’avais fait dans mon Rum cake au retour des Bahamas.

Bref, tout ça, je l’avais déjà raconté dans un article qui parle de la préparation des moules et des plaques pour la cuisson.

Aujourd’hui, je voulais parler du goop !

(Prononcer goupe)

J’ai entendu parler de ce truc il y a quelques années, mais je ne l’ai jamais essayé, jusqu’à ce que je me retrouve en galère de papier sulfurisé. Le goop est simplement un anti-adhérant pour démouler les gâteaux très facilement.  Il est très simple à réaliser et enlève ce « mini-stress » qui arrive parfois au moment de démouler les gâteaux.

  1. Trois ingrédients, en quantité égale : farine, huile végétale, Crisco (ça tombe bien parce que le Crisco sert beaucoup en cake design et le pot est gros. Si tu ne sais pas ce que c’est, cf. bas de l’article),
  2. On mélange bien.
  3. On étale le mélange sur le fond et le bord du moule, avec un pinceau.
  4. On coule la pâte à gâteau, et on enfourne.

Le miracle se produit quand on démoule. Tadaaaa…

Je vous laisse apprécier en vidéo ?

Je vous encourage vraiment à essayer cette méthode, c’est assez bluffant. Vous m’en direz des nouvelles.

En conclusion

T’as pas de papier sulfurisé mais tu as du crisco… marrant, non ? Mis à part le fait qu’il fonctionne top moumoute, le goop ne laisse pas de goût sur les gateaux et se conserve très bien. A température ambiante, j’imagine. Mais je l’ai mis au frais.

À lire également : 

  • Mon précédent article sur la manière de préparer les moules et les plaques
  • Le gatopédia pour en savoir plus sur le Crisco et moult autres termes un peu barbares de cake design (mais je prépare aussi un article sur l’utilisation du Crisco)

Puis- je devenir cake designer ?

Puis- je devenir cake designer, vais- je y arriver ? Figurez vous que c’est la question qui revient le plus souvent dans les questions posées pour accéder au groupe facebook que j’administre.

Je trouvais par ailleurs que c’était une belle manière de débuter l’année et vous la souhaiter aussi bonne que possible.  En santé et en sérénité pour vous et pour ceux qui comptent autour de vous.

Aussi, revenons à la question de départ…:

Devenir cake designer

Puis-je devenir cake designer ?

Je vais spolier : je n’en ai aucune espèce d’idée, en fait, parce que je ne le suis pas moi même. Et même si je savais, est ce que ma réponse serait universelle ? Je ne crois pas…

Donc voilà : est ce que vous arriverez à faire de beaux et bons gâteaux ? Oui certainement. Ca prend du temps et de la patience. Est ce que vous arrivez à devenir cake designer professionnel ? Même réponse… Dans un cas comme dans l’autre, dites vous juste que ça prendra toujours plus de temps, plus d’argent et que ce sera plus difficile que vous ne le souhaitiez. Don’t get me wrong : difficile ne veut absolument pas dire impossible.

Histoire de faire plus pratique

1) Comment faire de bons et beaux gâteaux ?

* Faire des essais : en matière de gâteaux, il y a beaucoup de conseils, ici, ailleurs, mais il n’y a qu’une seule vérité, et elle est dans votre cuisine
* Faire simple , surtout sur la déco. Moi aussi j’adore la déco, mais en 2018, je pense qu’il est vraiment temps de se calmer la dessus. Ca part en vrille, on en fait trop… Tu peux me dire ce que tu veux, mais passer 3 heures de décor pour finalement sortir un gâteau « nature », je n’adhère pas. Des fois ça ne se mange même pas !!!
* Commencer de manière modeste (ça restituera les choses dans leur contexte)
* Arrêter de se comparer aux autres
* Ne pas oublier que derrière les beaux gâteaux que l’on croise sur le net il y a des heures de travail et/ou des filtres, Photoshop ou d’autres trucs du genre

2) Comment devenir cake designer

Il n’y a pas 150 manières…
* Formez vous (seule ou prenez des cours, mais selon moi seul, on atteint forcément des limites à un moment ou à un autre et en plus que tu aies appris seule comme une galérienne n’aura pas de plus value pour tes clients… bah ouais)
* Passez le CAP, c’est mieux ( oui il existe des cake designers déclarés en biscuiterie sèche, donc sans CAP mais… à titre personnel, je trouve que le CAP c’est cool, ça donne de la crédibilité et surtout, ça vous laisse plus de possibilités que si vous ne l’avez pas, enfin, le CAP c’est la partie « facile » si vous n’avez pas la motivation, comment ferez vous pour le point suivant)
* Trouvez des financements et montez votre labo : pas de cake designer sans labo, et le CAP c’est cadeau en comparaison..
* Formez vous tout le temps, même quand vous êtes formé
* Fuyez les pièges à cons et restez loin des trucs illégaux (si ça foire vous ne le saurez que quand il sera trop tard pour quoique ce soit).

Voilà… En vrai il ny a rien de nouveau à part le chiffre de cette nouvelle année. Mais au moins, j’ai donné un bout de réponse à ces deux questions que beaucoup d’entre vous (se) posent.

A lire également : 

Au fait…