Ma boutique ?

A Paris, avec une image visuelle forte, des prix qui sont ce qu’ils sont. Elle n’est pas magnifique la vie ?

Ooooohhhh petit troll que je suis !!! Je déconnnnnneeeeeee ! Si tu connais mon blog, tu sais que la vente de gâteaux ne m’intéresse pas. Je ne vais pas la refaire, mais bref, ce n’est pas mon truc. L’idée de l’article, pur n’importe quoi…, m’a été inspirée au cours d’une discussion pendant laquelle mon interlocuteur me demandait

Mais si toi tu vendais des gâteaux ?

Ce qu’il y a de bien quand tu as un blog, c’est que tu peux imaginer tout haut, sans limites… Il y aura bien quelqu’un pour me dire « mais là tu délire totalement » !  Bah ouais, et alors ?

Mais si moi je vendais des gâteaux :

  • J’aurais un endroit tout petit : ouais, Paris c’est cher.. Puis Peggy Porschen, qui est Peggy Porschen à un endroit tout petit, qui sert surtout aux dégustations et aux prises de commandes en apparence. La partie visible est ridiculement minuscule, tout le reste ce sont les labos, le plus important quoi..
  • A l’unité, je vendrais surtout des gâteaux 5 pouces (12,5cm) : pendant longtemps je me suis obstinée à pâtisser des 6 pouces mais finalement 5 pouces c’est mieux pour un seul étage. C’est 10 parts. 4 pouces c’est trop petit, 6 pouces, il faut un évènement…. On n’a pas besoin d’une raison pour acheter un 5 pouces entier.  A la part ou en entier, un 5 pouces ça se vend facilement…
  • En boutique, je ne proposerais pas de pâte à sucre : chère, long à faire puisque servir un gâteau juste nappé avec de la pâte à sucre, je trouve ça bof… Je napperais avec de la ganache, de la SMBC, de la crème pâtissière, bref… des crèmes quoi.  Puis c’est visuellement plus gourmand. J’aime beaucoup l’ambiance chez elle:

 

  • Je vendrai aussi des cupcakes, des biscuits et de petites gourmandises : qui dit petites gourmandises dit « grandes marges ». D’ailleurs je passerais probablement du temps à designer des mignardises de malade. Les petits formats permettent plus de créativité, je trouve.
  • Pour les wedding cakes, je parierai grandement (uniquement) sur la pâte de chocolat: c’est cher, mais le temps gagné à ne pas devoir expliquer que « oui, la pâte à sucre c’est sucré » n’a pas de prix.  Chaque gâteau serait déclinable en 3 versions/ 3 prix, mais ça, c’est la base…
  • Marre du vanille/ chocolat/ citron/ framboise/ pistache… RAS LE BOL … J’adorerais proposer autre chose. Les classiques oui, mais probablement associées à des choses plus exotiques : si tu ne le proposes pas au client, il ne te demandera jamais spontanément un gâteau violette/ fraise alors que ça déboite.
  • Probablement que pour la boutique je fonctionnerais avec des thèmes ou des collections. J’adore ce concept du truc éphémère…
  • Je ne ferais pas de design de dessins animés ou trucs du genre : je trouve ça kitsch . Les design pour enfants, j’ose croire que c’est tellement plus que ça et quand on regarde ce que fait Bogato… Bah voilà…
  • Toute la complexité, c’est de créer un univers visuel fort… Mais je viserais à faire aussi bien que ces deux là :

 

Enfin voilà… dans les grandes lignes. C’est tellement facile de divaguer derrière son écran.  Si on ne peut plus s’amuser tranquille…

Et toi, si tu vendais des gâteaux ?

En savoir plus ? Rejoins le e-cours gratuit...

Pendant 10 jours, reçois chaque jours des explications et des astuces pour aborder sereinement le cake design. Ce cours t’apportera les réponses à des questions de base: réussir ses gâteaux, quel matériel, débuter la pâte à sucre et le wedding cake…

Powered by ConvertKit