Bonjour,

Aujourd’hui, début d’une série d’articles que je juge d’utilité publique… Euh avant, petit aparté pour vous faire partager mon bonheur: le nouveau blog est en cours de conception, j’ai vu la page d’accueil, j’en bave déjà !!!!

En fait, j’ai eu l’idée de cet article suite à un mail la semaine dernière de Mme F.

Bonjour Livy nous nous sommes rencontrées lors du salon de pontoise autour de votre atelier cupcake ! Je fais appel a vous car votre métier me séduit et ds le futur j’aimerai l’exercer, actuellement en bilan de compétence je dois rencontrer des professionnels pour recueillir leurs parcours, leurs formations  de base, ect…

Ma réponse ressemble à peu ou prou à ce que je vais vous dire (sachant que la décoration de gâteau, ce n’est pas mon métier, que je ne suis pas une pro et que j’aime ne pas être une pro. Pourquoi ? Je vous raconterai ça une autre fois..). Du coup, je réponds pour les amateurs avec pas mal de certitudes, et pour ce qui est des pros (qui, je le rappelle sont peu nombreux en France), n’hésitez pas à leur envoyer un mail… mais elles  sont débordées !

Bon alors bien sûr pour les pestes furieuses aigries , mauvaise graine de type Harriett Oleson , je précise que ce ne sont là que des conseils, je n’ai absolument pas la science infuse.

Est il possible d’apprendre seul la décoration de gâteaux ?

Oui, clairement, enfin surtout si vous souhaitez rester amateur. You tube ou autre, des livres… il y a plein de manière d’apprendre seul et c’est toujours possible quand on a un minimum de détermination.  c’est peut être un peu plus long, je vous l’accorde, mais à  mon avis parler un minimum anglais est un avantage non négligeable dans la mesure où le monde anglo saxon regorge de tutos en tout genre.

Autre point, c’est discutable, mais pour moi, même si l’on apprend seul au début, au bout d’un moment, on est limité.

Quoiqu’il en soit, ne serait ce que pour acquérir son propre style, il y a toujours une partie que l’on apprend seul.

Par où commencer ?

Là encore, c’est le recul qui parle. Comme tout le monde, quand j’ai commencé, dévorée par cette soudaine passion, j’ai tout de suite voulu m’attaquer à un truc énorme.  Cela me rappelle par ailleurs un mail que j’ai reçu via facebook : une maman qui n’avait jamais fait de gâteau qui voulait se lancer dans une pièce montée autour du thème  » jungle et animaux de la jungle », le tout bouclé en 2 heures. Comme je la comprends ! Mais attention, vouloir faire ça, c’est sous estimer la capacité du cake  design à vous décourager. Pour ma part, j’ai été bornée mais voici, je pense, la démarche à suivre pour vous éviter des crises de nerfs… La patience est une vertue, les petits fleuves font les grandes rivières et c’est en forgeant que l’on devient forgeron…

Etape 1)  Commencez par des petites pièces:  des biscuits sablés ou des cupcakes. C’est un excellent moyen d’appréhender la discipline , les petits ouvrages  sont moins décourageants.  Vous apprendrez à connaitre votre four, à connaitre la pâte à sucre si vous l’utilisez, à voir ce qui vous plait le mieux (la faire, l’acheter). Pour la peine, l’équipement est moindre, c’est donc économique… Vous pourrez essayer des techniques sur des petites quantités de pâte à sucre…Tout bénef.

Etape 2)  Faites des  gâteaux simples ou des minis gâteaux… avec ce que vous avez chez vous, les moules traditionnels, décoration avec des bonbons, du chocolat…Vous pouvez vous lancer dans la pâte à sucre, mais restez sur des choses simples, avec des décorations toutes bêtes,  coupées à l’emporte pièce. Petit à petit, vous pousserez le jeu à faire des petits modelages, vous verrez ce que ça donne, l’affinité que vous aurez ou pas avec le modelage..

Etape 2 bis)  C’est l’heure de forcer un peu avec des modelages de taille plus importante, vraiment jouer  avec la pâte. Pour pourrez vous lancer dans la pièce montée (où le seul enjeu est dans le montage finalement..). C’est également l’heure de découvrir  de nouvelles pâtes à sucre: la pâte à fleur, la pâte mexicaine… dont vous n’aurez pas nécessairement eu besoin avant.

 Etape 3)  Confortez votre style, faîtes vous plaisir avec des gadgets plus ou moins utiles, complétez votre matériel selon les besoins que vous aurez identifiés avant et découvrez l’ensemble des techniques, même celles qui ne vous plaisent pas, on en sort toujours quelque chose. En la matière la curiosité est une bonne chose…

Au final, rien n’est noir ou blanc ! Il ne s’agit pas ici de  compléter une étape avant de passer à la suivante, on est pas chez les alcooliques anonymes. Figurez vous que je n’ai pas inventé cet ordre des choses (non !) je l’ai compris en suivant la structure des livres qui parlent du sujet, ils sont à 75% construits dans l’ordre suivant: biscuits, cupcakes, mini cakes, grands gâteaux, pièces montées.  Il y a donc bien une raison !!!

Voilà pour la première partie.  Je suis parfaitement consciente qu’on toujours la possibilité de prendre son temps, mais franchement, je vous souhaite de  pouvoir apprendre étape par étape plutôt que dans le rush.  Je suis pour une approche aussi douce que possible des choses.

En savoir plus ? Rejoins le e-cours gratuit...

Pendant 10 jours, reçois chaque jours des explications et des astuces pour aborder sereinement le cake design. Ce cours t’apportera les réponses à des questions de base: réussir ses gâteaux, quel matériel, débuter la pâte à sucre et le wedding cake…

Powered by Seva